Prochain reportage : Championnats de France CLM et Route

La Crito'Star 2018 : une organisation VELOSTAR

samedi 5 juillet 2014

TDF #1 : Kittel, à toute épreuve

La première étape du Tour 2014 s'est achevée sur un scénario aussi spectaculaire que dramatique, préparé toute la journée par les équipes de sprinteurs qui ont atteint l'objectif d'organiser un sprint final à Harrogate. Parmi elles, la formation Omega Pharma Quick Step faisait partie des plus observées, cette ligne d'arrivée ayant été annoncée comme l'objectif de l'année pour Mark Cavendish. Leur plan a été déroulé correctement jusque dans le dernier kilomètre. A cet instant, ce n'est pas l'attaque de Fabian Cancellara qui a perturbé la machine Omega, mais bien une manœuvre hasardeuse du « Cav » qui a mis fin à ses espoirs, causant également la chute de Simon Gerrans. L'accident a laissé la voie libre à Marcel Kittel, qui profite comme l'année dernière à Bastia d'une chute pour s'imposer dans la première étape et endosser le Maillot Jaune.

Crédit photo ASO


La famille royale donne le coup d'envoi
Le spectacle de la première étape a débuté dès les premiers tours de roues avec le défilé des coureurs qui s'est effectué sur le mode d'une véritable haie d'honneur constituée par les dizaines de milliers de spectateurs déjà massés dans Leeds et à sa sortie. Le peloton a ensuite été invité à marquer une pause pour la cérémonie officielle de départ, à laquelle ont participé la Duchesse de Cambridge, Kate Middleton, accompagnée de son mari le Prince William et du Prince Harry.

Jarrier lance la bataille des pois
Après les hymnes et les présentations avec la famille royale, les coureurs ont pu commencer à s'exprimer sur la route, à commencer par Benoît Jarrier (Bretagne-Séché), qui a lancé dès le premier kilomètre l'échappée du jour en compagnie de Nicolas Edet (Cofidis) et Jens Voigt (Trek). Les attaquants sont surveillés sans précipitation par les équipes des principaux sprinteurs et se présentent avec appétit devant la côte de Cray, où le maillot à pois se révèle comme un des enjeux importants de l'étape. Dans ce premier épisode, l'empoignade est dominée par Benoît Jarrier.

Voigt, par surprise
A l'approche du sprint intermédiaire, Jens Voigt semble se ruer sur les points à saisir, mais son accélération a surtout pour objectif de déposer par surprise ses deux compagnons de route et de franchir en tête les côtes qui l'attendent. La méthode paye pour le coureur allemand, qui passe en solitaire la côte de Buttertubs. Avec 1 minute d'avance, il est déjà débarrassé de Jarrier et d'Edet. Mais cette deuxième difficulté provoque surtout de nombreux dégâts à l'arrière du peloton, dont sont momentanément exclus Joaquim Rodriguez, Dani Navarro et Thibaut Pinot. Le groupe ainsi piégé met plus de 25 kilomètres à reprendre sa place, dans la côte suivante de Grinton Moor, où Voigt achève avec succès sa mission du jour.

Omega prend les commandes à 4 km
En revanche, un autre petit groupe se retrouve distancé, avec Petacchi, Viviani et Delage, respectivement lanceurs de Cavendish, Sagan et Démare dans les sprints. Jens Voigt réintègre à 60 km de l'arrivée un peloton toujours emmené à bonne allure par les coureurs de Lotto-Belisol. Le rythme connaît pourtant une nette accalmie pendant plus de 40 kilomètres. Les stratégies de placement sont alors à l'œuvre pour les équipes de sprinteurs comme pour les acteurs attendus du classement général. Mais à 4 kilomètres de la ligne, ce sont bien les « boys » de Mark Cavendish qui prennent la situation en main pour emmener leur patron dans les meilleures conditions pour une dernière accélération.    

Cancellara fait le kilomètre
Le plan est respecté dans ses grandes lignes, à peine perturbé par une attaque de Fabian Cancellara qui tente de « faire le kilomètre ». Le Suisse est repris à 300 mètres du but, immédiatement avant un mauvais mouvement de l'enfant chéri d'Harrogate, qui met également à terre Simon Gerrans. Marcel Kittel s'extrait de cette situation et fournit un dernier effort qui lui permet d'aller chercher une cinquième victoire d'étape sur le Tour, en devançant Peter Sagan. Il endosse comme l'année dernière le premier Maillot Jaune de la course. D'après letour.fr

Crédit photo ASO