Prochain reportage : CIF IDF

La Crito'Star 2018 : une organisation VELOSTAR

vendredi 7 février 2014

Interview de Loic Manceau

Rencontré à l'occassion de son reportage sur le Championnat National Ufolep, Loic Manceau s'est livré sur la nouvelle rubrique du Comité Ile de France FFC : "Radio Peloton"


Crédit photo Gérard Briand
Ancien cycliste et actuel reporter sportif au Républicain de l’Essonne, tu es, depuis Juillet 2013, rédacteur reporter de la nouvelle rubrique "Radio Peloton IDF" pour le Comité d’Ile-de-France de la Fédération Française de Cyclisme. D'où est venu ce projet ? 

Le projet est venu du Comité d’Ile-de-France qui m’a contacté l’année dernière via Rémy Turgis, président de la commission régionale de cyclo-cross mais également de l’US Métro-Transports. L’idée était de retrouver le coté reportage que l’on  avait dans l’Ile-de-France Cycliste, journal régional qui pendant 64 ans (1944-2008) et 2292 numéros a fait vibrer le cœur de nombreux coureurs, dirigeants et passionnés de vélos. Ayant eu l’occasion d’être un fidèle lecteur du journal par le passé et écrire de temps à autres comme beaucoup dans la rubrique Radio Peloton que tenait le défunt Claude Verdez, j’ai dit banco et remercie au passage l’ensemble des membres du Comité d’Ile-de-France m’ayant choisi et fait confiance.


Nous avons été habitué à la sortie du numéro chaque fin de mois, le sera t-il toujours ainsi ?

En effet Radio Peloton se décline en un mensuel, pour l’instant, que l’on pourra retrouver sur le site du Comité d’Ile-de-France (http://www.cif-ffc.org/) généralement à la fin du mois écoulé ou au début du mois suivant. Il est vrai que quelques fois se mêlent des articles temporels ce qui peut donner une impression obsolète, une fois la parution du numéro, mais on travaille dessus pour améliorer certaines choses dans ce sens, pour développer des rubriques attractives, dans lesquelles chaque licencié pourra s’y reconnaître un moment ou un autre et pour que le passionné puisse retrouver une information globale du cyclisme francilien dans ses grandes largesses.


Avec des reportages sur le BMX, Trial, Route, Polo-vélo ou encore cyclocross, quel est l'objectif de cette rubrique ?

Des disciplines comme le BMX, le trial, le polo-vélo, la piste, le VTT X-Country ou de descente et le cyclo-cross ne sont pas toujours mises en valeur ou sont sous médiatisées, selon moi, mises à part en cas de performance mondiale ou olympique, lorsque ces disciplines le sont. Le cyclisme en général est plus varié que l’on ne peut le penser aux premiers abords. Tout dépend ensuite de sa conception, la mienne est simple, elle est de mettre en avant tous types de licenciés quelque soit sa pratique et sa discipline. J’ai eu beaucoup de retour de personnes qui m’ont dit « Ah mais on savait pas que cela existait en Ile-de-France », preuve qu’une information ou un reportage peut donner un petit coup de projecteur en attendant une lumière plus intense sur certaines pratiques. Je pense également qu’il est important d’être ouvert d’esprit, le vélo doit rester un plaisir avant tout et une belle école de la vie pour les plus jeunes et les moins jeunes d’ailleurs (sourire). Il ne faut pas oublier également les nombreux bénévoles dans les clubs qui font vivre le vélo au quotidien car derrière chaque champion ou non se cache, un entraîneur,un préposé au dossard, un accompagnateur qui conduit le camion du club, un signaleur, un motard, un commissaire, un dirigeant, etc…


Tu apportes un nombre conséquent d'information dans chaque numéro. Quel est ton secret ?

Il n’y a pas forcément de secret, j’essaye de faire en sorte que l’information soit pertinente, certains peuvent quelques fois se dire, « Mais c’est qui ce mec là, on s’en fout c’est qu’un D4 ». Mais de l’autre certains se diront « Ah bah tiens machin a fait ci à Tataouine ou fait cela. » C’est ce qui fait le charme du cyclisme et l’alchimie entre le milieu professionnel et amateur en général, tous les types de licenciés vont retrouver une information qui les concernera de près ou de loin, la personne qui lit la revue doit apprendre le plus, qui fera qu’elle lira le prochain numéro je souhaite et j’espère que Radio Peloton deviendra incontournable dans le paysage francilien comme le fut l’Ile-de-France Cycliste par le passé.