A la une

dimanche 30 novembre 2014

Portes ouvertes Culture Vélo Corbeil Essonnes

Ce samedi avait lieu la journée portes ouverte du Culture Vélo de Corbeil. A cette occasion, Tony et Marion Gallopin ainsi que Yoann Offredo, Kenny Ellisonde ou encore Jimmy et Anthony Turgis avaient fait le déplacement. Mais ce fut aussi le moment de découvrir des nouveautés comme le casque Protone de Kask commercialisé prochainement ou alors la marque XBionic. A cela, s'ajoute la présence de marques déjà connu du grand public avec Garmin, BMC, Cannondale ou encore la marque Française Rafa'L. Toutes ces marques sont commercialisées au Culture Vélo de Corbeil-Essonnes, rue Jacques Anquetil, ZAC des Coquibus, ou sur leur site internet culturevelocorbeil.com. Les photos de la journée sont disponibles ici

L'équipe de Culture Vélo Corbeil

mercredi 19 novembre 2014

Les bonnes conduites de Vélostar voyagent

C'était l'une de nos missions sur chacune de nos cyclosportives, la bonne conduite des cyclistes. Petit village montagnard de 850 habitants, la commune de Tours-en-Savoie (73) a repris à notre grande surprise, le très célèbre dessin de Seb afin de sensibiliser la population au respect de la nature. Pour rappel, les règles de bonnes conduites sont disponibles ici


samedi 8 novembre 2014

Loic Manceau revient sur la saison 2014

Crédit photo André Derain
On le retrouve aussi bien dans les sous-bois, à proximité des spots de trial, sur le bord des routes, des pistes de BMX ou au cœur des vélodromes, Loïc Manceau, reporter sportif pour plusieurs médias régionaux a accepté de revenir pour nous sur la saison 2014 en Ile-de-France.


Avec le début de Cyclo Cross, la saison route se termine. Toi qui a suivi la plupart des courses, quel bilan peux tu en tirer ? 
L.M: A l’échelle régionale le bilan est bon dans toutes les disciplines, aussi bien en cyclo-cross avec les performances de Fabien Canal (EC Armée-de-Terre) et Sébastien Havot (Argenteuil VS95) l’hiver dernier, le titre de Champion d’Europe de Grégory Baugé (US Créteil) et la 2e place de Sébastien Vigier (EC Montgeron-Vigneux) au Championnat du Monde juniors de vitesse, sur la piste ainsi que les titres nationaux de Yann Guyot et Bruno Armirail qui symbolisent l’ultra domination d’une équipe localisée en Ile-de-France, l’Armée de Terre sur les grandes épreuves du calendrier amateurs comme l’atteste la victoire finale sur la Coupe de France DN1. Le titre national de Manon Valentino (Team Haro Bike Paris Massy) et sa 2e place au Championnat d’Europe de BMX ainsi que les performances de Théau Courtes (TC Cerny) , Kévin Aglaé (ESC Meaux) Champions de France de Trial et la constance de Vincent Hermance(ESCM) au niveau mondial sont aussi à souligner.

Et concernant les professionnels ? 
L.M: Je pense que la confirmation la plus évidente de la saison est celle de Tony Gallopin, licencié au VC Etampes, une victoire d’étape, un maillot jaune porté un jour sur le Tour de France pour le grand public ça parle et sa 6e place au Championnat du Monde sur route vient confirmer ses qualités pour les courses d’un jour. Kévin Réza , licencié à Argenteuil VS 95, qui joue un peu sur le même registre que Gallopin, a su prendre confiance en ses capacités en se montrant à son avantage sur certaines épreuves internationales. Ses deux coureurs de 26 ans ont encore une marge de progression qui leur permettra de passer un palier supplémentaire en 2015. Jimmy Turgis est aussi l’exemple du coureur professionnel qui réalise une saison néo-pro honorable tout en conscilliant ses études. Un peu plus en retrait cette année Kenny Elissonde et Yoann Offredo (FDJ.fr) ont déjà prouvé par le passé qu’ils avaient les capacités pour s’imposer sur des courses internationales et nul-doute qu’ils auront probablement le couteau entre les dents pour 2015.

Si tu devais retenir un moment qui t'a marqué, de quoi s'agirais il ?
L.M: Un moment sur une saison, c’est difficile d’en choisir, le premier c’est de voir les coureurs donnaient le maximum d’eux même aussi bien pour une première que pour une dernière place, j’ai vu des coureurs finir tous les dimanches derniers qui ont autant de mérite si ce n’est plus que certains vainqueurs, mais si je dois retenir un fait c’est le coup de bordure de Mathieu Riebel (EC Montgeron-Vigneux) et Guillaume Millasseau (Argenteuil VS 95) sur la course d’Etampes (Essonne), début octobre,ces deux coureurs en tant que junior 1 ont progressé tout au long de la saison aussi bien sur route que sur piste et seront à suivre en 2015.

Et un moment que tu souhaite oublié ? 
L.M: Il est difficile de cibler une course que l’on pourrait oublier cette saison, moi c’est surtout la baisse de plus en plus importante des pelotons de coureurs que je constate et certaines courses en sont des exemples. Faut-il avoir un sentiment régionaliste pour sauvegarder certaines organisations en Ile-de-France ? A l’avenir la route pourrait prendre le même chemin que le cyclo-cross avec qu’une organisation par week-end, ce qui arrive déjà pendant une bonne moitié de l’année. 

Et justement comment vois-tu l’avenir du vélo ?
LM: Je suis un partisan des écoles de vélo, pour moi un club cycliste doit avoir dans l’esprit une conception pyramidale de sa structure, conception qui existe de moins en moins par faute de budgets, de dirigeants ou pour d’autres raisons. Pourtant demain se prépare aujourd’hui et qui dit de moins en moins de coureurs dans les catégories de jeunes (d’école de vélo à juniors), dit également de moins en moins de coureurs dans les catégories de référence (1ère à 3e catégorie). Le cyclisme traditionnel pour moi peut encore avoir un avenir si il se modernise dans sa façon d’aborder la discipline,pourquoi ne pas développer les formats courts urbains style piste aménagée ? L’autre paradoxe se situe dans l’organisation des courses, à ce jour, devenu un parcours du combattant. On est également dans une société de plus en plus individualiste, le riverain qui va rouspéter parce qu’une course de jeunes passe une demi-journée devant chez lui par an, sera le premier à se masser sur le bord des routes pour récupérer un bob lors du passage du Tour de France. 

Avec l'inauguration du Vélodrome National, l'Ile-de-France possède un nouvel outil d'entrainement pour la piste. Pense tu qu'il peux être judicieux pour la préparation hivernal ? 
LM: Il y a déjà l’INSEP qui accueille toutes les catégories pour des entraînements collectifs à différents créneaux. Un vélodrome couvert est toujours judicieux pour préparer la saison hivernale afin de tourner les jambes à l’abri des conditions climatiques durant la période automnale, hivernale. On peut simplement regretter le manque de compétitions sur les vélodromes couverts durant cette période qui pourrait attirer et confirmer un certain public. La future réouverture de la Cipale pour 2015, sera également une bonne chose pour le cyclisme francilien et ses jeunes et moins qui redécouvriront une piste accessible à tous, et historique du paysage cycliste.

Le cyclo cross reste il la meilleure solution pour préparer 2016 ? 
LM: C’est une discipline qui a son public en Ile-de-France et qui permet de pratiquer pour une grande majorité le vélo de manière ludique, les courses départementales en sont un bon exemple ou les trois quarts n’ont pas d’ambitions sportives mais le plaisir de faire du vélo. Le cyclo-cross comme la piste sont donc des bons compromis, mais couper avec le vélo et pratiquer d’autres activités sportives comme la courses à pied, la natation, la musculation, le VTT ou même des sports collectifs peuvent aussi avoir des vertus positives pour préparer une saison cycliste. 

Tu tenais la Rubrique Radio Peloton sur le site du Comité d’Ile-de-France pourtant la rubrique n’est plus à jour depuis le numéro 10 qu’en est-il des autres numéros ? 
L.M: Le Comité d’Ile-de-France a décidé de stopper la diffusion des derniers numéros de Radio Peloton sous cette formule. Un nouveau projet, toujours en accord avec le CIF est également à l’étude afin d’être davantage dans l’instantané.

dimanche 26 octobre 2014

CNE #1 et #2

Mickaël Jacquot l'avait annoncé : il revenait, pour la troisième année consécutive, en Essonne, avec pour objectif de faire aussi bien qu'il y a deux ans.... c'est à dire premier ! Hier après-midi, sur les deux premières étapes de Sainte-Geneviève des Bois, il a marqué un premier point en remportant les deux étapes.

Tout reste ouvert, cependant, puisque le sympathique alsacien ne possède que 16 secondes d'avance sur Stéphane Legrand (son dauphin de 2012 !), 24 secondes sur le normand Teddy marchand et 28" sur le meilleur jeune, Erwan Kerraud.

Rendez-vous, donc, cet après midi, à Savigny sur Orge, pour le dernier épisode de ce beau tryptique. D'après l'EC Morsang sur Orge


samedi 25 octobre 2014

Gentlemen Ambierle (42)

Attention parcours modifié
le départ et l'arrivée se feront place chateau gaillard
la remise des dossards se fera dans le bourg, salle de la Grye

jeudi 23 octobre 2014

Le parcours du prochain Tour de France dévoilé

Le tracé du Tour de France 2015, dévoilé ce mercredi, fait la part belle aux grimpeurs avec quelques monuments tels que l'Alpe d'Huez ou le Plateau de Beille et ne proposera que 13,7 kilomètres de contre-la-montre individuel.

Crédit photo Velostar.fr

"Juillet, c’est déjà demain." Christian Prudhomme n’a servi qu’un apéritif à neuf mois des plats de résistance, mercredi au Palais des congrés de Paris, mais il met déjà l’eau à la bouche de tous les suiveurs. Les coureurs feront la course, ils savent désormais sur quel terrain. Le Tour a beau aborder sa 102e édition, ses organisateurs de la Grande Boucle sont parvenus à en réinventer certains codes et à trouver de nouvelles routes pour dessiner un parcours résolument à l’avantage des grimpeurs : un seul contre-la-montre individuel, long de 13,7 km pour lancer les hostilités à Utrecht, et une épreuve dont l’intensité montera crescendo jusqu’à l’ascension de l’Alpe d’Huez à la veille de l’arrivée à Paris.

Les coureurs découvriront notamment l’ascension vers la Pierre-Saint-Martin (10e étape), première étape d’un triptyque pyrénéen musclé. Dès le lendemain, le peloton affrontera le Tourmalet, avant l’arrivée à Cauterets, puis ce sera l’arrivée au Plateau de Beille (12e étape). Les Alpes lui permettra de découvrir les 18 lacets de Montvernier (18e étape), dont la vue spectaculaire a suscité des applaudissements nourris. Christian Prudhomme et ses fidèles sont allés reconnaître cette ascension l’été dernier, un soir d’étape sur le Dauphiné. Le contre-la-montre par équipe entre Vannes et Plumelec réservera aussi une originalité avec la côte de Cadoudal, décisive sur le GP de Plumelec.

Le Pra-Loup, 40 ans après l'exploit de Thévenet Il y aura aussi des grands classiques. L’Alpe d’Huez revient deux ans après le succès de Christophe Riblon et la mini-défaillance de Chris Froome. Surtout, 40 ans après l’exploit de Bernard Thévenet venu renverser le Cannibale Eddy Merckx, le Tour de France affrontera l’ascension de Pra-Loup dans la foulée du long et difficile col d’Allos, aussi redoutable dans sa montée que pour la descente. Hommages toujours, à Mende, 20 ans après le succès de Laurent Jalabert, et dans le Portet d’Aspet, où Fabio Casartelli a perdu la vie en 1995. Pierre Rolland retrouvera lui les routes qui l’ont vu triompher en 2012 avec une arrivée à la Toussuire.

La deuxième moitié de l’épreuve, concentrée dans le Sud, sera particulièrement dense en difficultés, avec cinq arrivées en altitude sur un joli lot de 26 ascensions classées en 2e, 1re ou hors-catégorie. "Pour la première fois depuis dix ans, la première semaine se déroulera entièrement dans la plaine, a reconnu Christian Prudhomme. Mais nous avons cherché la moindre aspérité." Les sprinteurs auront bien l’occasion de briller, au Havre ou à Livarot, mais les prétendants au classement général seront déjà sous tension. La troisième étape verra le mur de Huy accueillir une étape du Tour pour la première fois. Et, surtout, les pavés seront une nouvelle fois présents vers Cambrai (4e étape), avec 13,3 km de secteurs, dont le dernier à seulement 10 kilomètres de l’arrivée. Vincenzo Nibali, Chris Froome et consorts sont prévenus. D'après eurosport.com


30ème Tour du Val d'Orge (91)


mardi 21 octobre 2014

La saison cyclosportive 2015 se dessine déjà !

Article tiré de Vélo101 et de sa rubrique cyclosport, La Jacques Gouin et La Vélostar seront de nouveau associée cette année sur le Challenge du Conseil Général de l'Essonne, ainsi qu'une nouveauté : La Jacques Anquetil.

La Jacques Gouin - Crédit photo Gérard Boivin

Après les traditionnels rendez-vous gardois et du côté des vignobles de Plaimont début février, place à la 7ème édition des Boucles Drôme-Ardèche le 28 février à Ruoms. Dès le 1er mars, c'est la Jacques Gouin à Mennecy, dans l'Essonne, qui sera de nouveau associée à la Vélostar 91, le 1er mai, pour le Challenge Vélostar auquel on espère voir associée la Jacques Anquetil en septembre, prévue en 2014 et espérée en 2015. D'après Vélo101

Tony Gallopin et Marion Rousse mariés

Crédit photo Marion Rousse

La sortie de l'église s'est évidemment déroulée avec une haie d'honneur ponctuée de roues de vélo : Tony Gallopin, vainqueur d'étape et Maillot Jaune lors du dernier Tour de France, et Marion Rousse, championne de France 2012, se sont mariés ce samedi. Les nouveaux époux, présent sur la Vélostar 2013 partagent le même métier et la même équipe puisqu'ils étaient cette saison tous les deux sous contrat avec Lotto.

Tour 2015 : et après Utrecht ?

Le Tour de France 2015 réunira l'élite du peloton mondial à Utrecht pour le 6ème départ de l'histoire donné des Pays-Bas. Après un contre-la-montre dessiné en ville au programme le 4 juillet, et une arrivée atypique dans le Delta de Zélande le lendemain, les coureurs quitteront ensuite Anvers, avec 19 étapes et plus de 3000 km devant eux pour continuer de se départager.


Les choix d'itinéraires et les priorités fixées par l'ordonnancement des difficultés tout au long des trois semaines de compétition font l'objet de spéculations chez les coureurs comme chez les commentateurs du cyclisme. Le suspense sur la carte du Tour de France 2015 sera levé le 22 octobre prochain par Christian Prudhomme à l'occasion d'une cérémonie de présentation organisée au Palais des Congrès de Paris, en présence de plus de 4000 personnes. Au-delà des invités du jour, les téléspectateurs d'Eurosport auront également la possibilité de découvrir en temps réel les détails de l'échéance majeure de l'année 2015 aux environs de 11h30, tandis que les internautes ont rendez-vous pour une diffusion en direct et en streaming sur le site officiel letour.fr. D'après Letour.fr

Partagez sur Facebook